Pourquoi la musique est-elle horriblement plate au gym ?

Ennui1

Auto-Tune, assommant, aigu, anesthésiant, aliénant, amorphe, atone, apathique…Quel est ce vent gluant d’insignifiance auditive qui nous envahit dès qu’on pousse la porte ?

S’entraîner dans un gym est déjà assez ennuyant pour ne pas enduire l’expérience d’une mélasse auditive de platitude.

Quelques squats, quelques abdos, la pensée tente d’échapper à l’ennui, le regard se perd momentanément sur les écrans. Des clips de starlettes qui ont toutes en commun l’insupportable banalité de leur gestuelle s’apparentant à une petite annonce un peu trash :                                                                                                                                       « Femelle féconde recherche partenaire pour valorisation immédiate de soi via plaisirs charnels stériles sauf accident ».

Mais pourquoi ont-elles tant de difficulté à garder leur bouche fermée ? leur lèvre inférieure semble bien trop lourde pour leur petite face de canard. Évachées, avachies dans une pose suggestive qui suggère quoi d’ailleurs si ce n’est que les jeunes femmes souffrent d’une sévère lordose ? Pitié ! Retrouvez votre colonne au plus vite.

En quoi cet ennuyant bourdonnement d’Auto-Tune strident comme un mal de dents, ajoute à l’entraînement ? L’impact sur la performance musculaire, à part le relâchement de certains sphincters, me semble bien timide.

Pour motiver le sportif, atteindre les plus hauts sommets, repousser ses limites, ne vaudrait-il pas mieux diffuser Jump Around de House of Pain, Eye of the Tiger, Eminem, La Bottine Souriante ? N’importe quoi sauf des adulescentes dont l’unique qualité soit de posséder un nombril capable de rotationner autour de son axe.

Et que dire du degré de vêture de ces jeunes femmes  inversement proportionnel à celui des jeunes hommes ?

Si la jeune femme porte du court et du très court, soyez assuré que le jeune homme porte du long, du bouffant et peut-être même une tuque. À croire qu’ils ne vivent pas dans la même saison en même temps. Peut-être que des experts de la physique quantique pourraient expliquer l’étrange phénomène. La théorie des cordes à l’œuvre ?

Ce n’est pas une tenue pour faire du sport ! On n’atteint pas les plus hauts sommets de l’olympisme en G-string. Je ne dis pas qu’une fesse bien entraînée n’a pas fière allure dans ledit G-String, je dis simplement qu’une fesse qui se respecte exige soutien et confort lorsqu’à l’entraînement. Une fesse digne est une fesse soutenue, qu’on se le dise. Ayons la fesse fière et haute dans un vêtement souple et approprié.

Mon regard quitte l’écran. L’ennui a un poids qu’aucune charge d’haltère n’égalera jamais. Les gyms veulent-ils que l’on se muscle l’esprit ou tentent-ils de nous pousser vers la sortie sitôt notre abonnement payé ? Second degré ou stratégie marketing perverse ?

Mystère. À l’exercice physique, j’ajoute l’exercice mental de fermer mon esprit à la vacuité auditive des Ariana Grande de ce monde, tout en espérant quand même un peu qu’on change de poste un jour… S’il vous plaît ?

 

 

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s